netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionslitiges

Pour être sûr de livrer à l'heure Chronoposte arrête sa montre !

05/05/2013

On n'y avait pas pensé : pour être sûr d'être à l'heure, une solution : arrêtez votre montre !

Le dernier numéro de Que choisir (numéro 513 d'avril 2013) pointait les déficiences de la POSTE  : coûts d'affranchissement à la hausse, délais d'acheminement pas vraiment  respectés, pertes de colis ou de lettres...


On n'y évoquait que de façon marginale le fonctionnement de Chronopost. Cette entreprise, filiale de la poste est sensée pour un tarif très substantiel assurer un service haut de gamme tant par l'engagement précis de délai, que par  l'indemnisation promise en cas de dépassement.


Pour la troisième fois, un adhérent nous fait part d'une pratique "tout à fait originale" de Chronopost qui, pour justifier le respect de son engagement de distribution.... bloque sa pendule !


Monsieur B.S. envoi un pli urgent en Chronopost le 5 décembre 2012 à un correspondant en France. Le coût 32 € (!) mais engagement à ce que le pli soit livré en mains propres le lendemain pour 13 heures. Le pli s'est retrouvé à 15 h 45 dans la boîte aux lettres du correspondant (qui était pourtant présent à son domicile)  ! Même démarche 8 jours après : promesse de livraison à 13 heures et pli remis en mains propres cette fois (mais sans indication de l'heure) à 16 heures 05. Troisième épisode en février : pli toujours promis pour le lendemain 13 heures, mais là, remis à 15 heures 35 contre signature datée.


Dans les 3 cas, le suivi indiqué sur le site chronopost.fr indique : "pli distribué à 12 heures 25".... donc inutile de demander une indemnisation puisque Chronoposte est "dans les clous !".


On n'y avait pas pensé : pour être sûr d'être à l'heure, une solution : arrêtez votre montre !


Notre association locale a envoyé début mars un courrier de demande d'explications à Chronopost... à ce jour sans obtenir de réponse...


                            DD

revenir à la page "litiges"