netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenvironnement

Eau du robinet : quelle qualité et à quelle prix ?

23/02/2011

Le 18 juin 2010 a eu lieu la commission consultative de services publics eau potable et assainissement .Les informations çi-après données en séance vous aideront à voir plus clair dans votre facture d'eau...

3,46€ ttc/m3 ,

    tel est le prix pratiqué sur le périmètre LMCU de l'eau du robinet pour une consommation moyenne de 101 litres/jour/habitant en 2009. (base 1 077 016 Millions d'habitants soit 303 619 abonnés)
Sur ce montant , la part la plus importante est constituée par la redevance d'assainissement (38%) suivie par la part variable de l'eau (32%) puis par les redevances diverses (17%)  que percoivent Voies navigables de France (VNF) , l' Agence de l'eau , ...
Concernant l'eau potable : le gisement provient à 14% de la nappe calcaire du carbonifère (14%) à 62% de la nappe craie et à 24% de l'eau de surface de la Lys.
Les trois producteurs sont LMCU , Eaux du Nord et SMAEL.
La production s'est élevée à 62,5Millions de m3 en 2009 .
La production d'eau potable a baissé de 10% depuis 2002 grâce à la chasse aux fuites mais surtout en raison d'une baisse de la consommation (nombreuses fermetures d'entreprises ...).
En 2009 , cette consommation a encore baissé de 0,6%.
Le contrat de concession de l'Entreprise EAUX DU NORD (groupe SUEZ) a été signé par les politiques de l'époque pour une durée de 30 ans à compter de janvier 1986...
Les ouvrages de distribution (canalisations , châteaux d'eau , raccordements ...) font l'objet d'un contrat d'entretien et de rénovation .
En 2009 , 44 km de réseau et 5261 branchements (en plomb ... ) ont  été changés.
Le rendement réseau s'est élevé à 80,7% soit une perte de 8,4m3/mètres linéaire.
L'ojectif actuel des dirigeants LMCU est de récupérer les ouvrages privés des EAUX DU NORD afin de les réintégrer dans la SPHERE PUBLIQUE afin de maîtriser TOTALEMENT l'alimentation en eau potable.
Pour ce qui est de l'assainissement : l'opération est assurée en Régie Directe .Elle est  financée par la redevance d'assainissement (1,30€/m3 soit 60,7 Millions € en 2009 , 1,34€/m3 en ... 2010 ).
4484 Km de canalisations et 9stations d'épuration (dont 5 sont en coopération transfrontalière avec nos amis Belges ) constituent ce patrimoine .
Deux nouvelles stations devraient voir le jour (Ennetières en Weppes et Herlies) .
La station de Marquette-lez-Lille devra être mise au normes à l'horizon 2013.
le motif ? le bassin Artois Picardie est désormais classé ZONE SENSIBLE nécessitant une capacité EPURATOIRE SUPERIEURE !
Le budget investissement assainissement s'est élévé à 56 Millions € en 2009.
La lutte contre les innondations est financée (eaux pluviales) est financée par la fiscalité locale.
Après les 10 Millions € dépensés en  2008 , ce sont encore 7 Millions € qui ont été investis en 2009.
NOUS PAYONS ENCORE AUJOURD'HUI L'INSOUCIANCE de nos décideurs qui ont laissés L'IMPERMEABILISATION ENVAHIR NOS VILLES !!!
2 volets sont engagés : l'un PREVENTIF (le moins cher mais le + difficile à mettre en oeuvre car bousculant certaines pratiques bien ancrées ! ) , le second CURATIF (le plus cher car il faut traiter le mal !).
Le réseau d'assainissement a atteint un taux de desserte de 97,1% (soit 120 Millions m3 d'eau  traités pour 21 432 Tonnes de boues) .A terme seuls 3 287 foyers seront encore concernés pour atteindre les 100% mais avec un système d'assainissement NON COLLECTIF.
La priorité sera donnée aux habitats des WEPPES afin de préserver la QUALITE des eaux issues des champs captants.
Pour terminer et afin de vous restituer quelques échanges formulés en séance , ont été notamment abordés les moyens de venir en aide à celles et ceux qui sont en difficultés financières pour payer leurs factures d'eau.L'idée d'une équipe d'intervention dédiée à l'installation de procédés limitant voire diminuant la consommation d'eau a été émise (pose d'embouts mousseurs et de chasse d'eau à double flux,...).
L'analyse de l'eau CHEZ LES PARTICULIERS VOLONTAIRES a été demandée afin d'améliorer la CONFIANCE et de détecter les éventuelles anomalies dans le réseau (comme les canalisations SURDIMENSIONNEES qui détériorent cette QUALITE !)
Les sujets PESTICIDES et PCB ont été réévoqués avec la nécessité IMPERIEUSE de CHASSER toutes pratiques ILLICITES et DANGEREUSES pour la COLLECTIVITE (aucun désherbants le long des caniveaux et fossés !).
Quant au sujet sensible et récemment découvert : celui des rejets d'eaux usées des établissements HOSPITALIERS ! Un inventaire et surtout des analyses fines doivent conduire à mettre en place un plan d'action pour ERADIQUER toutes CONTAMINATIONS des milieux naturels !
Bref , du «pain» sur la planche et surtout des investissements en conséquence qui conduiront inévitablement à un allourdissement des factures ... sauf si nos pratiques CHANGENT !

    BC commission Environnement, administrateur UFC QUE CHOISIR Lille

revenir à la page "environnement"