netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenvironnement

Traitement phytosanitaire

Bientôt le “Zéro Phyto” !

08/02/2014

Produits phytosanitaires non agricoles : Les collectivités et les particuliers vont devoir abandonner progressivement l’utilisation des pesticides. En effet, la proposition de loi qui vient d’être définitivement adoptée prévoit l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’Etat, les collectivités locales et  les établissements publics à partir du 1er janvier 2020.

L’Assemblée Nationale a donc adopté définitivement le 23 janvier dernier la loi dite « Labbé » du nom du sénateur du Morbihan qui en est à l’origine. Ce texte prévoit l’interdiction d’utiliser les produits phytosanitaires (insecticides, herbicides, fongicides, etc) d’abord pour l’Etat, les établissements publics et les collectivités locales à partir de 2020 et dans les jardins des particuliers en 2022.

Sur son site internet le groupe écologiste au Sénat qualifie l’adoption de cette loi de « grande victoire écologiste ». Sur le plan pratique ce sont surtout les jardiniers amateurs qui vont devoir bousculer certaines de leurs habitudes. Certes, ce ne sera pas avant 2022, mais c’est pourtant très proche.

Les collectivités, elles, seront concernées dès 2020. Mais le processus est déjà largement engagé dans de nombreuses villes. Selon le groupe écologiste, « 10 % des villes françaises et 60 % de celles de plus de 50 000 habitants se sont déjà engagées dans une démarche « zéro phyto ». Parmi ces villes pionnières, on trouve entre autre Besançon, Niort, Rennes, Versailles Bergerac ou bien encore… Lille.

Par contre même si une prise de conscience est déjà perceptible, les jardiniers amateurs sont les principales cibles de cette loi. « De  très nombreux jardiniers particuliers utilisent aujourd’hui des produits reconnus scientifiquement toxiques sans être suffisamment informés des risques qu’ils représentent pour leur santé et celle de leur famille », soulignent les élus écologistes.

C’est donc un grand chantier qui s’ouvre pour apprendre, réapprendre ou découvrir le jardinage naturel.

Rappelons que la France occupe toujours le premier rang européen et le troisième rang mondial de l’utilisation des pesticides !  Le plan ECOPHYTO 2018 (1), engagement qui, suite au Grenelle de l’environnement, visait à réduire de 50% l’usage des pesticides à l’horizon 2018 est bien loin de ses objectifs : à l’issue des trois premières années, une augmentation de 2.6% a été constatée. 

(1) Notre Union Régionale est partenaire du plan ECOPHYTO 2018 et participe aux actions de l’axe7 – Zone non agricole.

Retrouvez ces informations sur le Web : www.jardiner-autrement.fr/

Dans le cadre de cette actualité nous vous recommandons le guide pratique du jardinage au naturel publié par UFC-Que Choisir :

 

Jardinage au naturel

Commandez le ici...

revenir à la page "environnement"