netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenquêtes

L'UFC-Que Choisir lance un comparateur "panier de l'été"

09/07/2012

Pour éviter les « coûts de chaud » de la grande distribution l’association vous accompagne à la plage...

Alors que l’été est souvent propice à des inflations injustifiées, l’UFC-Que Choisir publie aujourd’hui sur son site Internet www.quechoisir.org une carte interactive, permettant aux consommateurs de localiser sur le littoral français les hyper et supermarchés les moins chers1, afin qu’en cette période de crise le budget des courses ne grève pas celui des vacances.


· En un coup d’oeil le « Top 3 » tarifaire de votre panier estival : à partir d’un profil prédéfini ou en personnalisant sa recherche, le consommateur peut identifier et localiser sur la carte interactive les
trois magasins les moins chers dans un rayon maximal de 40 km. Notre échantillonnage se compose de 240 magasins drive de la zone littorale française. Le panier est constitué à partir de relevés de
prix de 340 références, recouvrant 50 catégories de produits correspondant aux habitudes d’achats de la période estivale (fruits et légumes frais, grillades, sodas, crèmes glacées, crème solaire,
antimoustiques, etc...) et comporte aussi bien des grandes marques, que des marques de distributeurs (MDD) et des produits premiers prix.


· Un clic et des économies à la clé : informé grâce à notre comparateur, le consommateur est en mesure de réaliser des économies substantielles, puisque dans une même zone de vacances la
différence de prix constatée entre le magasin le moins cher et le plus cher peut atteindre 15 %,soit par exemple 12 € de moins relevés aux Sables d’Olonne et 14,30 € à Montpellier, par rapport à
un panier moyen de 100 € ! A ces économies s’ajoutent celles que le consommateur peut faire en privilégiant des produits de marques de distributeurs (jusqu’à 19 € d’économies relevés au Havre) ou
des premiers prix (jusqu’à 32 € d’économies à Mougins) par rapport à un panier privilégiant les grandes marques.


· Canicule dans le sud et douceur en Bretagne : les relevés permettent de constater que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur remporte la palme des magasins les plus chers du littoral. Ainsi, c’est à
Marseille que se trouve le panier le plus onéreux : 17 % plus cher que le panier de référence ! A l’inverse, c’est au Touquet-Paris plage que nous avons déniché le meilleur plan de l’été avec un
panier à 90,26 €, soit un quart moins cher que le panier marseillais ! En Bretagne, ce n’est pas seulement la galette, mais aussi la palette de magasins peu chers que les consommateurs devraient
apprécier. En effet, sur le littoral des Côtes d’Armor et du Finistère Nord, un magasin sur quatre a une fourchette de prix inférieure d’au moins 5 % au panier de référence.


· MDD et premier prix, l’indice de protection contre les « coûts de soleil » : Au-delà des politiques tarifaires des enseignes, nous avons calculé que les produits de marque de distributeur etles produits premier prix, sont de bonnes sources d’économies car ils permettent en moyenne de
faire baisser le prix de notre panier respectivement de 7% et 21% par rapport aux grandes marques.
En cette période de vacances et pour éviter les « coûts de chaud » tarifaires, les consommateurs doivent donc, plus que jamais, comparer les prix entre magasins et faire jouer la concurrence. En tout
état de cause, cette carte interactive constitue la première pierre de l’Observatoire de la grande distribution que l’UFC-Que Choisir met en place. En effet l’association sera vigilante, grâce à la carte
interactive qui sera réactualisée durant l’été, à toute évolution anormale des prix et alertera les consommateurs dans le cas où les distributeurs seraient amenés à passer des hausses de prix
injustifiées.


(1) Relevé de prix effectué par Internet, sur la période du 28 au 30 juin 2012, dans 240 magasins drive d’hypermarchés et supermarchés
situés sur la zone littorale française. L’UFC-Que Choisir a par ailleurs vérifié l’engagement des distributeurs, de pratiquer les mêmes prix
dans les magasins drive et dans les rayons des magasins traditionnels.

revenir à la page "enquêtes"