netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenquêtes

peage autoroute

Péages d'autoroute et chèques vacances !

08/07/2013

Un adhérent  écrit au Président de la République...


Un adhérent nous adresse copie du courrier qu'il adresse au Président de la République pour évoquer les nouvelles pratiques des sociétés d'autoroute concernant l'acceptation des chèques vacances. Nous reproduisons son courrier :


"Monsieur le Président de la République,


Etant, mon épouse et moi-même des citoyens de condition très modeste, nous bénéficions à ce titre de l'attribution de chèques vacances que nous utilisons à titre très occasionnel sur les autoroutes.


Or, lors de notre dernier passage, début mars, il nous a été rendu impossible d'utiliser ce moyen de paiement.


En effet, après renseignements pris auprès des sociétés d'autoroute, il s'avère que celles-ci ont mis en place une offre liber-t valable d'après leurs dires sans frais de gestion et sans dépôt de garantie avec un plafond de 150 €.


Cependant, pour pouvoir en bénéficier, il faut souscrire à l'offre 'bip & Go' ceci bien entendu sur internet (alors que nous n'avons pas d'ordinateur) avec des frais d'activation de 10 €, des frais d'envoi de 6 € + 1,60 €  par mois d'utilisation.


Nous trouvons ce procédé déplorable et inacceptable dans la mesure où celui-ci équivaut à une discrimination sur les moyens de paiement.


Ainsi nous nous permettons de solliciter votre intervention pour que cela cesse.


Avec tous nos remerciements pour la suite que vous voudrez bien accorder à notre requête je vous prie de croire, monsieur le Président de la République en l'expression de notre haute considération."


Effectivement, le site bipandgo.com nous informe que depuis le 1er janvier 2013 les chèques vacances ne peuvent plus (comme jadis) être remis directement aux péages.
Le site qui commercialise cet abonnement à liber-t (filiale du groupe SANEF) insiste surtout sur la facilité de passage aux péages, et sur la gratuité du service sauf à acquérir le système de fixation du badge (2 €) et payer les frais d'envoi du badge (6 €) et les frais d'activation (10 €). Par la suite, si la non utilisation du badge n'induit aucun frais, chaque mois d'utilisation il est facturé 1,60 € en plus du prix normal du péage.

 

Dans d'autres domaine l'utilisation des chèques vacances génère des réductions (SNCF par exemple), ici, même si un service supplémentaire est rendu, il y a un surcoût.


Au consommateur à faire son choix, en toute connaissance.
Et merci à notre adhérent de nous avoir alerté sur ce problème.
(A ce jour il n'avait pas encore reçu de réponse du Président de la République)

                                D.D.


revenir à la page "enquêtes"