netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenquêtes

Peage autoroute.jpg

Lettre ouverte à la SANEF... Nos "chers" péages !

18/03/2015

Notre adhérent, Monsieur D.D, de Tourcoing, a adressé un courrier à la SANEF concernant les tarifs de péage majorés à certaines heures. Vous lirez également la réponse qui lui a été apportée par le concessionnaire en ouvrant le Icon lien ici (2,1 MB) ...

SANEF                                                                                                 Tourcoing, le 22 février 2015

Service Clients

BP 50073

60304 SENLIS Cedex

 

Madame, Monsieur,

Le 01 février 2015, j'ai été amené à emprunter l'autoroute A1 dans le sens Lille-Paris à 18:12 heures et j'ai pu constater, arrivé au péage  de Roissy (toutefois après avoir été alerté par panneau lumineux en cours de route), que le tarif était majoré de 4 €, majoration due au créneau d'utilisation 16:30-20:30. Rien que 23 % de plus pour le parcours tout de même !

Je ne méconnais pas les prétextes sur lesquels repose ce calcul. Imparables : incitation à l'étalement de la plage d'utilisation de cet axe, évitement des accidents. Sans doute pourriez-vous ajouter au moins un ou deux arguments aussi convaincants que ceux-là et contre lesquels personne ne pourrait dignement s'élever. Pour autant, le choix du créneau de 16:30-20:00 est-il toujours justement pertinent ? Pas dit ! Ce dimanche-là (…) - nous sommes en hiver – Il y a vraiment peu de monde en route ! Les motifs qui sont sensés imposer la majoration sont donc sujets à caution.

Mais si je vous adresse la présente lettre, c'est pour vous donner mon point de vue et vous dire combien la pratique m'apparaît basse et scandaleuse, tout en rappelant des éléments que vous aussi connaissez pertinemment mais écartez délibérément. Pour ne citer que ceux-ci, évidents pour le plus grand nombre des usagers :

Qui, pour l'immense majorité de ceux-ci, emprunte cette autoroute dans le créneau désigné, le dimanche ? Ceux qui rentrent des visites périodiques dans leur famille (essentiellement des familles, donc), … peut-être les quelques travailleurs qui s'apprêtent à reprendre le collier le lendemain matin (?). Je suis sûr que vos statistiques seraient plus précises éloquentes que moi là-dessus. En tous cas, ceux-ci sont tous taillables jusque dans leurs loisirs

Quelle alternative est offerte pour éviter la surtaxe ? Aucune qui soit acceptable sauf à emprunter les nationales dont le détail montre une limitation souvent inférieure (pour des motifs incontestables) aux 90 Km/h et rendues impraticables en raison d'un temps de parcours poussé à une durée largement supérieure à 03 heures. Du velours pour une décision impopulaire que plus personne ne relève. En tous cas, passage obligé !

Sur le plan matériel, cette voie, quel que soit son sens de circulation appartient à celles des plus (sinon la plus) fréquentées d'Europe. Son amortissement doit être assuré depuis longtemps (son ouverture date de fin novembre 1967) ? Au tarif proposé aujourd'hui, son entretien doit relever largement de la rente à deux chiffres ! 

A ce propos, et pour en  terminer avec cette lettre qu'il est sans doute plus confortable de lire (ou pas) que d'écrire, il faut souligner que l'état de la chaussée est en cours de dégradation. Malgré la taxe cinq étoiles, le confort n'en révèle que quatre à l'usage (et peut-être resté-je encore optimiste). Je ne parle même pas de l'éclairage de l'ouvrage, vous remarquerez !

Sachez enfin que mon propos ne ressort pas d'une aigreur d'estomac telle que celles qui peuvent aisément nous chagriner ces temps-ci, mais est inspiré par le simple bon sens et par l'appel au votre sur la justice de la mesure.

Je ne sais s'il méritera même votre réponse…

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

D.D.

Icon Réponse de la SANEF (cliquez ici)... (2,1 MB)

revenir à la page "enquêtes"