netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsenquêtes

Consommation plus ecologique et reflechie

Le consommateur nouveau est arrivé !

18/07/2014

Selon une étude récente du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie), un nouveau consommateur serait sur le point d’émerger. Plus engagé plus écolo, il serait enclin à abandonner l’achat « coup de tête ou coup de cœur » pour une consommation vers plus de raison que d’impulsion. Selon le CREDOC, de 61% en 2010 nous serions passés à 48% en 2013 qui nous laisserions tentés par un achat « coup de cœur »...

En cause, bien sûr  un pouvoir d’achat en berne, des mesures d’austérité, de hausse d’impôts…qui nous obligent à plus de réflexion au moment de l’achat, même les dépenses alimentaires sont concernées, 19% des consommateurs achètent moins souvent des produits alimentaires peu nécessaires et 16% diminuent les quantités.

Dans ce contexte, prés de la moitié des consommateurs ont dû adopter des comportements de frugalité contrainte. Le CREDOC distingue 3 catégories parmi eux. D’abord les stratèges (12%). Ils ont appris à multiplier les astuces pour acheter malin et faire de bonnes affaires. Les contraints (14%) réduisent quant à eux leurs dépenses de base. Ils n’ont pas d’autre choix que de comparer systématiquement les étiquettes et d’acheter les produits les moins chers.. Enfin, les économes (22%) attendent toujours les soldes pour faire leurs emplettes et profitent souvent d’offres promotionnelles pour leurs achats alimentaires.

La nouveauté observée par le CREDOC, c’est l’apparition d’un nouveau type de consommateur, engagé, qui opte pour la frugalité de manière délibérée. Il ne connaît pas de véritable difficulté financière, mais il fait le choix d’acheter des produits locaux, de cuisiner maison, de recycler les produits usagés….sa spécificité : croire davantage en l’usage d’un produit qu’en sa possession. Il adopte des modes de consommation alternatifs comme le troc, l’achat d’occasion, la location….

En conclusion, le CREDOC nous invite à une réflexion sur la conception même du bonheur. Ainsi, la réussite qui se caractérisait par l’ostentation matérielle, belles voitures, montres ou vêtements de marque a disparu des priorités en 2013.

Contrainte ou de manière délibérée, cette consommation responsable est une des voies d’une consommation durable.   

R.B

revenir à la page "enquêtes"