netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

nos actionsalimentation

Chimie.jpg

Des Additifs alimentaires : Pour quoi faire ?

30/11/2016

Les additifs alimentaires sont des substances  ajoutées intentionnellement en faibles quantités aux aliments industriels pour en modifier la saveur, la texture, la conservation, l'apparence…  Composés d'une molécule simple (contrairement aux ingrédients souvent plus complexes) ils possèdent tous un code, Exxx, attribué par la Commission du Codex Alimentarius...

La liste est longue et on dénombre aujourd'hui plus de 300 additifs autorisés en Europe.

Les principales catégories d’ additifs. (Le 'E' veut dire européen):

  • Les colorants  E100 
  • Les conservateurs  E200 
  • Les antioxydants E300 
  • Les émulsifiants (Stabilisateurs de préparation)
  • Les exhausteurs de goût
  • Les faux sucres, édulcorants de synthèse
  • Les arômes …..

Même si elles sont utilisées en petites quantités, ces substances sont évaluées et surveillées pour prévenir les effets néfastes sur la santé. Leur emploi est donc réglementé et leur présence doit obligatoirement être mentionnée sur les étiquettes des produits concernés.

Y a-t-il des risques potentiels pour la santé ?

À cette question, les pouvoirs publics répondent que les additifs autorisés l'ont été après évaluation scientifique, c'est-à-dire confirmation d'innocuité pour la santé et justification technologique bien établie. Certains dossiers toxicologiques mettent en évidence des propriétés allergène, cancérigène, etc., pour certains additifs consommés au-delà d'une certaine dose. 

S'il n'y a que peu d'études scientifiques sur l'impact des additifs alimentaires sur la santé, en attendant, la méfiance est conseillée. On peut en effet redouter un effet cocktail causé par l'accumulation de ces substances dans notre alimentation.

Des listes  d’additifs alimentaires classés par risques de dangerosité estimés existent sur Internet à chacun de s’y rapporter pour plus d’informations.

L'UFC - Que Choisir demande une application du principe de précaution : tout additif potentiellement dangereux pour la santé humaine et non indispensable  doit être proscrit.

Un faible intérêt pour le consommateur !

Pour obtenir l'autorisation d'un additif alimentaire, la réglementation impose de faire la preuve du besoin technologique. En d'autres termes, il doit justifier de son utilité. Cependant, dans la plupart des cas, les additifs ne sont pas utilisés dans l'intérêt du consommateur. Les industriels y voient  un moyen de produire à moindre coût ou de présenter leurs produits sous un jour plus avantageux (polyphosphates dans le jambon pour retenir l'eau, colorants pour rendre les produits plus attrayants...).

 

En Europe, l'utilisation des additifs est strictement réglementée selon le principe dit "de listes positives". Autrement dit : ce qui n'est pas expressément autorisé est interdit.

 

revenir à la page "alimentation"