netiko : créateur du site de petites annonces gratuites veux-veux-pas.fr

l'éditorial

Cercueil.jpg

POMPES FUNEBRES: L’UFC- Que Choisir du Nord dénonce les nombreux abus des professionnels dans le département !

A l’approche du week-end de la Toussaint, l’UFC–Que Choisir du Nord rend publics les résultats d’une enquête de terrain menée par ses bénévoles mettant en évidence les déplorables pratique commerciales des professionnels des pompes funèbres nuisant à la comparabilité des offres, ainsi que la cherté des prestations. En conséquence, l’association met en demeure 10 sociétés de pompes funèbres de se conformer à la réglementation, et enjoint les pouvoirs publics à améliorer le devis-type permettant une véritable comparaison des offres, ainsi que la mise en place de sanctions dissuasives pour les professionnels ne jouant pas le jeu de la transparence.

Inhumation et crémation : les grands écarts tarifaires

Les données tarifaires recueillies montrent qu’au niveau du département le prix total des obsèques pour une inhumation – hors caveau et concession – s’établit en moyenne à 3662 €. Mais d’un établissement à un autre, pour une même demande  exprimée, c’est le grand écart qui est constaté : la proposition la plus économe se monte à 2522€, quand la plus élevée atteint 5646 €. Quant à la crémation, notre enquête met en évidence un tarif moyen de 3497 €, avec un éventail allant de 2166 € à 5042 €.

Ces yoyos tarifaires sont d’autant moins admissibles que le prix de certaines prestations standardisées varie énormément d’une structure à l’autre. C’est ainsi que les démarches et formalités purement administratives s’échelonnent de 59 € à 840 €, quand la mise en bière peut être facturée de 30 € à 137 €. 

 

Comparabilité des offres : les obstacles dressés par les professionnels

Alors qu’il s’agit d’un secteur où les consommateurs ne sont pas toujours dans des dispositions psychologiques propres à comparer les prix, il est particulièrement regrettable que le comportement des professionnels ne favorise en rien les comparaisons. En effet, alors que ces derniers ont l’obligation de remettre gratuitement un devis écrit, détaillé et chiffré, dans 28 % des cas cette demande exprimée par nos enquêteurs est restée lettre morte. Et quand un devis est remis, il n’est en rien conforme au devis-type obligatoire, instauré il y a près de 10 ans,  dans 78 % des cas !

Il serait cependant illusoire d’imaginer qu’un respect intégral de la réglementation actuelle offrirait la capacité pleine et entière aux consommateurs de mettre en concurrence les pompes funèbres. En effet, le devis-type, en mettant l’accent sur la distinction entre les prestations courantes et les prestations optionnelles, entretient une fumeuse confusion – dont peuvent jouer les pompes funèbres – sur les prestations qui doivent être ou non obligatoires. Qui plus est, la diversité des gammes que peuvent mobiliser les professionnels pour répondre à une simple demande générique des consommateurs limite la possibilité de comparer pour les consommateurs.

Retrouvez l'interview de Robert Brehon dans la Voix du Nord ICI

 

revenir à la page d'accueil